FLASH INFOS ZONE

►Faites un DON pour la création de notre Société Coopérative d'Intérêt Collectif ! Merci ♥ ►Découvrez ZOneFR.com | L'AGORA Numérique Francophone ►Découvrez ZOneTUBE.fr - La plateforme vidéo de la ZOne

Campagne de dons (objectif 100000€)

Amis lecteurs, vous qui nous lisez, qui nous appréciez et diffusez nos articles et les informations que nous publions, vous qui êtes attachés à la liberté et à la vérité, vous avec qui nous partageons les mêmes combats, vous qui nous encouragez chaque jour à continuer la lutte contre les médias de la propagande et de la désinformation, nous avons besoin de vous pour faire grandir ZOneFR et ses espaces de libre expression. En participant même un peu, vous permettrez au seul réseau social francophone existant, d'être l'alternative aux réseaux américains qui étouffent la parole libre et la censurent massivement. Nous comptons sur votre soutien. Merci.

Je participe

Embrasser la main du diable en Tunisie.

Il y a une semaine une partie de la Tunisie acclamait en liesse le parti islamique Ennadha, et son chef controversé Ghannouchi, une autre erreur magistrale qui nuit à la réputation du pays dans le monde entier, les capitales, toutes, que ce soit en Europe, Paris, Berlin, Londres, la Commission européenne à Bruxelles, Washington, Toronto, Tokyo, les institutions internationales comme le FMI, la Banque mondiale, la BCE, l'ONU.

Publié il y a  105 Vues Actualisé il y a 4 mois
Image

Il y a une semaine une partie de la Tunisie acclamait en liesse le parti islamique Ennadha, et son chef controversé Ghannouchi, une autre erreur magistrale qui nuit à la réputation du pays dans le monde entier, les capitales, toutes, que ce soit en Europe, Paris, Berlin, Londres, la Commission européenne à Bruxelles, Washington, Toronto, Tokyo, les institutions internationales comme le FMI, la Banque mondiale, la BCE, l'ONU.

Tous ont vus l'approbation d'une partie du peuple tunisien pour ce parti, cet homme à l'origine de tous les maux du pays de Bourguiba. Les dommages politiques sont considérables, pratiquement impossible à réparer comme l'a dit la presse américaine et dans les coulisses ici à Washington.

La Tunisie, est encore plus isolée, où la confiance n'existe pratiquement plus avec les interlocuteurs ici à Washington où en Europe. Les capitales ne sont plus enclines à prêter de l'argent dans ce pays passoire où depuis 2011 Ennadha et les gouvernements ont avalés les prêts au détriment des tunisiens et des priorités économiques et sociales.

Embrasser la main de Ghannouchi, l'absurde dans l’idolâtrie d'un homme qui est en fait le diable qui entraîne le pays avec Ennadha dans l'enfer sociétal.

Embrasser la main qui vous fait pauvre, embrasser la main de celui qui a une mainmise sur le peuple, embrasser la main sur celui qui n'a jamais mis les pieds dans la maison d'une ouvrière dans les villages poussiéreux.

Embrasser la main de celui qui est derrière les assassinats de Chokri Belaïd et Mohamed Brahmi.

Embrasser la main de celui qui soutien les terroristes qui ont assassinés vos fils dans les montagnes de Chambi, dans un bus avenue Mohamed VI, ou dans d'autres attentats.

Embrasser la main de celui qui n'a jamais exprimé ses condoléances aux mamans de ces valeureux martyrs.

Embrasser la main de celui qui a créé un système pour entretenir la pauvreté, fait reculer la Tunisie, vous a mis au chômage, comme vos filles, vos fils.

Embrasser la main de celui qui a créé un appareil secret de terreur au ministère de l'intérieur, où la torture, l'intimidation est rependu pour faire taire le peuple, les jeunes avec un état policier violent contre les enfants de Bourguiba.

Embrasser la main de celui qui sème le désordre dans l'institution du peuple au Bardo, qui bloque les réformes comme l'héritage pour les femmes, la Cour Constitutionnelle...

Embrasser la main de celui qui défie le Président élu Kais Saied, son pouvoir et dont le but ultime est d’accéder à la Présidence en l'écartant d'une manière où d'une autre.

Oui c'est cela qui vous embrassez ! Le diable et son parti diabolique, qui veut faire de vous des moutons. Le monde le sait avec effroi, et vous jubilez pour le faire roi.

La grande partie des tunisiens rejette cela mais elle est silencieuse, complice, et résignée.

Le pays est au bord du gouffre et les capitales ne sortiront plus le chéquier pour Tunis. Il y a 2 mois le FMI avait prévenu "Nous sommes arrivés au bout de la tolérance avec Tunis", samedi dernier le monde a acté cette décision.

Personne ne voit comment votre beau pays peut s'en sortir, la preuve la Kasba ne fait pas de réformes, pas de propositions, en attendant l'explosion bientôt.

Le péché ultime des tunisiens, embrasser la main du diable pour entrer en enfer.

Je prie Dieu que nous nous trompions mais non c'est réel, malheureusement.

Mais Ali Kooli a dit que la Tunisie va avoir 10 % de croissance cette année, et des économistes comme Hadi Sraïeb ont écrit que le problème c'est le FMI (je rappelle à ces messieurs que la Grèce sauvée par le FMI a la 3ème plus grande croissance en Europe actuellement beaucoup plus que la France).

Avec eux la Tunisie est sauvée de la main du diable ?


Source : Alain Polomack


Votre réaction?

0
LOVED
0
LOL
0
FUNNY
0
PURE
0
AW
0
BAD!
0
OMG!
0
EEW
1
ANGRY
0 Commentaires