FLASH INFOS ZONE

►Faites un DON pour la création de notre Société Coopérative d'Intérêt Collectif ! Merci ♥ ►Découvrez ZOneFR.com | L'AGORA Numérique Francophone ►Découvrez ZOneTUBE.fr - La plateforme vidéo de la ZOne

Campagne de dons

Amis lecteurs, vous qui nous lisez, qui nous appréciez et diffusez nos articles et les informations que nous publions, vous qui êtes attachés à la liberté et à la vérité, vous avec qui nous partageons les mêmes combats, vous qui nous encouragez chaque jour à continuer la lutte contre les médias de la propagande et de la désinformation, nous avons besoin de vous pour faire grandir ZOneFR et ses espaces de libre expression. En participant même un peu, vous permettrez au seul réseau social francophone existant, d'être l'alternative aux réseaux américains qui étouffent la parole libre et la censurent massivement. Nous comptons sur votre soutien. Merci.

Je participe

Hémorragies cutanées chez des jeunes ayant reçu le vaccin AstraZeneca : un petit air d'Ebola ?

Aucun lien n'a à ce stade été établi avec le vaccin, mais "ceci est grave et peut être le signe d'une diminution du nombre de plaquettes", a prévenu l'Institut norvégien de santé publique.

Publié il y a  227 Vues Actualisé il y a 5 mois

Le pays avait, comme le Danemark et l'Islande, déjà suspendu l'utilisation du vaccin "par précaution", du fait de craintes liées à la formation de caillots sanguins. Samedi 13 mars, les autorités sanitaires norvégiennes se sont également inquiétées de cas d'hémorragies cutanées chez des personnes relativement jeunes, et ayant reçu une dose du vaccin AstraZeneca contre le Covid-19.

Si aucun lien n'est encore établi avec le vaccin, "ceci est grave et peut être le signe d'une diminution du nombre de plaquettes", a prévenu l'Institut norvégien de santé publique.

L'institut invite désormais les personnes de moins de 50 ans présentant des symptômes plus de trois jours après la vaccination à consulter un médecin.

Par ailleurs, trois membres du personnel de santé ont récemment été admis à l'hôpital universitaire d'Oslo pour des caillots sanguins, après s'être vus administrer le vaccin AstraZeneca. Un décès est également survenu à la suite d'une hémorragie cérébrale.

Là encore, les autorités sanitaires du pays n'établissent pour l'instant pas de lien avec l'administration du vaccin, mais enquêtent sur l'affaire. L'Agence norvégienne des médicaments a également dit samedi "examiner de plus près les rapports de caillots sanguins et de saignements pour tous les vaccins contre le coronavirus".

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a quant à elle déclaré vendredi qu'il n'y avait "pas de raison de ne pas utiliser" le vaccin AstraZeneca, et qu'aucun lien de cause à effet sur la formation de caillots sanguins n'avait pour l'instant été trouvé.

Source France info

 

 


Votre réaction?

0
LOVED
0
LOL
0
FUNNY
0
PURE
0
AW
0
BAD!
0
OMG!
0
EEW
1
ANGRY
0 Commentaires

  • Hémorragies cutanées chez des jeunes ayant reçu le vaccin AstraZeneca : un petit air d'Ebola ?
  • Billy Brent